Quand je l'ai achetée, elle n'avait pas du tout l'aspect marketing qu'on trouve sur le site ni sur les sites de relais d'expériences culinaires et voyage. Une ehure après, j'étais à la maison et comme pour mes 3 précédentes expériences YC, la pâtisserie avait dégorgé et ce, malgré le renfort très épais en carton à l'intérieur de la boîte elle-même en carton (ultra stylée et luxueuse). C'est un "mal" pour un bien : la teneur en sucre est si réduite que le jus des fruits l'emporte. Comme je te le disais, ma satisfaction est venue d u contact direct de la texture des matières premières, les framboises. Je ne vis pas luxueusement donc je n'avais jamais reçu en bouche des framboises sans pépins (eux sont excellents en cosmétique, mais il parait qu'on les évite quand on a des diverticules intestinaux et je crois que ton papa en a, non ?). Je n'ai pas du tout perçu la crème à l'estragon, il n'y en avait quasiment pas (?!).

YC Tarte framboise estragon 1

La pâte à tarte est fine, dure, trop longtemps cuite selon moi mais comment faire autrement pour remédier à ce qu'elle va contenir, à savoir des fruits frais aqueux qui vont dégorger sans la béquile (à bannir) d'un sirop de sucre qui sert de colle absorbant les iquides en plus ? C'est quand même dommage que la pâte ne vienne pas apporter ce sentiment de réconfort habituel apporté par la farine et l'oeuf qui forme une densité moelleuse qui fait remonter le temps via la mémoire (sujet proustien) - (mais il n'y a peut-être pas d'oeufs chez YC ?) - (ou alors YC ne s'intéresse pas à l'enfance, mais à une forme d'expérience adulte à la fois pure et austère, exit la gourmandise bourgeoise, bienvenue la frugalité du décroissant raffiné ?).

Merveille Yann Couvreur 3